Historique du Métier

L’origine des feux de signalisation

First Traffic Light Cleveland Ohio

Le 10 décembre 1868, les premiers feux de circulation ont été installés à l'extérieur des chambres du Parlement britannique à Londres, par l'ingénieur de chemin de fer, j. P. Chevalier. Ils ressemblent aux signaux de chemin de fer de l'époque, des armes de sémaphore et des lampes à gaz rouges et vertes pour utilisation de nuit. La lanterne de gaz a été transformée avec un levier à sa base, afin que la lumière appropriée face à la circulation. Malheureusement, il a explosé le 2 janvier 1869, blessant le policier qui il fonctionnait.

Le feu de signalisation électrique moderne est une invention américaine. Le 5 août 1914, la compagnie des signaux de circulation américaine a installé un système de signalisation au coin de la 105e rue et Euclide Avenue à Cleveland, Ohio. Il avait deux couleurs, rouge, vert et une sonnette, basée sur la conception de James Hoge, de fournir un avertissement pour les changements de couleur.

La conception par James Hoge autorisé la police et les casernes de pompiers pour contrôler les signaux en cas d'urgence. Le premier feu de circulation quatre voies, trois couleurs a été créé par l'agent de police William Potts à Detroit en 1920. En 1923, Garrett Morgan a breveté un dispositif de signalisation routière. C'est l'expérience Morgan volant le long des rues de Cleveland qui a conduit à son invention d'un dispositif de signalisation. Ashville, Ohio prétend être le lieu des plus anciens feux de circulation de travail aux États-Unis, à l'intersection des routes publiques jusqu'en 1982 lorsqu'elle fut déplacée à un musée local.

 

 

L'histoire des feux de circulation routière en france

En France, l'inventeur du feu tricolore est Léon Foenquinos(né le 2 août 1889 à Marseille et décédé le 25 juin 1954), lequel le décrit ainsi dès 1920 : « on installera, aux angles des croisements de rues, des poteaux ayant trois mètres de hauteur, sur lesquels seront fixés des signaux électriques lumineux et sonores. Léon Foenquinos diffusera ses idées et cédera toutes ses inventions à la France par amour de son pays.

En France, le 5 mai 1923, au croisement des boulevards Saint-Denis et Sébastopol, à Paris, est posé un feu de signalisation. Il est rouge et accompagné d'une sonnerie(au rouge, on s'arrête, à la sonnerie, on démarre). C'est le premier en France. Il faudra attendre dix ans avant que n'apparaissent les feux vert et orange.

 En 1935, André GARBARINI met au point le premier contôleur de carrefour. Puis en 1936, il équipa les premiers carrefours à feux rue de Neuilly à PARIS.

Modèles de contrôleurs de carrefour à feux français

Contrôleurs Disponible actuellement

Technologie micro-processeurs

  • Marque GARBARINI (FARECO) :
    • GALLERY (en rack, maxi 12, 24 ou 36 lignes de feux, 2004)
  • Marque LACROIX TRAFIC
    • TRAFFY III (en rack, ?)
  • Marque POLYVELEC
    • AZUR (en rack, maxi 16 lignes de feux, ?)
  • Marque SAGEM COMMUNICATIONS(AXIMUM)
    • TC 8, 16 et 32 NG (en rack, maxi 8, 16 ou 32 lignes de feux, ?)
    • CASTOR 9600 (en rack, maxi 10, 20 ou 32 lignes de feux, ?)
    • M@ESTRO (en rack, maxi 8, 16 ou 32 lignes de feux, 2010)
  • Marque SEA SIGNALISATION
    • CLP 7708, 7716 et 7732 (en rack, maxi 8, 16 ou 32 lignes de feux, 1997)
    • CLP 7G3-8, 7G3-16 et 7G3-32(en rack, maxi 8, 16 et 32 lignes de feux, 2011)

Historique des modèles du passé

Technologie micro-processeurs

  • Marque ESR
    • ESR8000 (Mono-carte + carte puissance additionnelle, maxi 8 ou 32 lignes de feux, ?)
    • ESR10000 (en rack, ?)
  • Marque EVR
    • ISOTRAFIC 1000 (Mono-carte,  maxi 8 lignes de feux, ?)
    • ISOTRAFIC 3300 (en rack, maxi 32 lignes de feux, ?)
  • Marque GARBARINI
    • OMEGA (mono-carte, 4 ou 8 lignes de feux pré-définies véhicules/piétons, 1997)
    • GALILEE (en rack, maxi 16 ou 32 Lignes de feux, 1990)
    • MIRAGE 8 et MIRAGE 16 (en rack, 8 et 16 lignes de feux, 1986)
    • MIRAGE 4 (1 carte CPU + 1 carte puissance, 4 lignes de feux pré-définies, 1985)
    • AGIR (en rack, 16 ou 32 lignes de feux, 1980)
  • Marque IBR
    • SMAC (?)
  • Marque SOFREL (LACROIX SIGNALISATION)
    • TRAFFY I (en rack,?)
    • TRAFFY II (en rack,?)
    • HODOS 32 (en rack,?)
  • Marque OMERA
    • (?)
  • Marque SEA
    • AR 2000 (en rack, 1978)
    • CL2200 (en rack, 1986)
    • CLP700 (en rack, 1993)
    • CLP7000 (en rack, maxi 8, 16 ou 32 lignes de feux, 1997)
  • Marque SFIM
    • CASTOR 8000 (en rack,?)
    • CASTOR 9000 (en rack,?)
    • ASTERICZ (?)
  • Marque SILEC
    • CHORUS (en rack,?) (SAGEM)
    • CHORUS 95 (en rack,?) (SAGEM)
    • CHORUS 2000 (en rack,?) (SAGEM)
    • EOLE (en rack,?) (SAGEM)
    • AQUILON (mono-carte avec boitiers puissances, maxi 16 lignes de feux, ?)
    • MISTRAL (mono-carte avec boitiers puissances, maxi 8 lignes de feux, ?)
    • ALIZEE I (mono-carte avec boitiers puissances, maxi 4 lignes de feux, ?)
    • ALIZEE II (mono-carte avec boitiers puissances, maxi 4 lignes de feux ,?)
    • ZEPHIR (mono-carte avec boitiers puissances, maxi 4 lignes de feux, ?)
    • M2400 (mono-carte,?)
    • PEP (mono-carte,?)
  • Marque THOMSON
    • (?)

Technologie électronique statique

  • Marque DASSAULT
    • (en rack,?)
  • Marque EVR
    • ISOTRAFIC 100,  300 et 500 (?)
  • Marque GARBARINI
    • GAMA 50 A2 (en rack,1975)
    • GAMA 50 A4 (en rack,1975)
    • GAMA 50 C8 et C16 (en rack,1975)
    • MODULAG (1974)
  • Marque IBR
    • (?)
  • Marque SEA
    • Caelag (en rack,1973)
    • X77 (en rack,1973)
    • 277 (en rack,1973)
  • Marque SFIM
    • CESAR 800 (?)
    • CESAR 1200 (?)
    • CESAR 1600 (?)
  • Marque SILEC
    • S400 (?)
    • S800 (?)
    • S2000 (?)
  • Marque TRT
    • REMU (1969)

Technologie électromécanique

  • Marque EVR
    • Electromatic (?)
  • Marque GARBARINI
    • AG 155 (1952)
    • MAG 20 (1978?)
  • Marque SEA
    • DASPHOT (en rack,1948)
    • BC (Bloc Chalier) (en rack,1960)
  • Marque SILEC
    • 2PHC (?)
    • AZ (?)

 

Nous recherchons des anciens techniciens en signalisation tricolore ou des personnes ayant des connaissances dans le domaine pour compléter nos renseignements.

Veuillez nous contacter dans le formulaire contact.

Merci d'avance